google69aa7e5f888c0f2a.html

Dix questions à poser à votre oncologue

Vous avez parfaitement le droit de poser des questions, ne soyez ni inquiet, ni effrayé, il a le devoir de vous renseigner sur ce qu’il perçoit de votre maladie et sur ce qu’il a l’intention de faire à votre égard.

Vous êtes la personne qui est malade et qui vient le consulter pour qu’il vous amène à la guérison, vous êtes la seule personne qui a le droit de décider du traitement que vous voulez suivre mais comme vous n’êtes pas un spécialiste vous venez demander des explications. Rien ne vous empêche de demander l’avis de plusieurs spécialistes.

N’oubliez jamais que vous êtes l’artisan de votre propre guérison et que pour guérir il faut rassembler toutes les forces à votre disposition. Les vôtres en premier lieu, celles de vos proches et enfin celle des médecins à qui vous pouvez faire confiance.

Voici donc un exemple de quelques questions à poser à votre oncologue pour avoir son avis en vue de vous amener à guérir :

  • 1 Qu’allez-vous faire pour traiter mes cellules souches cancéreuses, sachant que la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie ne ciblent pas ce type de cellules et pourraient éventuellement stimuler leur prolifération donnant le jour à d’autres tumeurs ?
  • 2   Que prévoyez-vous pour empêcher que d’autres modifications de mitochondries ou d’ADN puissent endommager mes cellules saines ?
  • 3  Sur quelles bases vous appuyez-vous et qu’attendez-vous du traitement que vous me proposez ?
  • 4    Globalement, en me proposant un traitement me proposez-vous de guérir ? Ou seulement de prolonger ma vie moyennant une amélioration de mon état ?
  • 5  Quels sont les risques potentiels et comment l’équipe médicale réagira-t-elle s’il arrive quelque chose de grave.
  • 6   Existe-t-il d’autres traitements dont vous ne pouvez pas me faire bénéficier ? Que feriez-vous vous-même si vous aviez mon cancer ?
  • 7  Si je choisissais de ne pas suivre le traitement que vous me recommandez quel serait la progression de ma maladie ? Entre autres combien de temps survivrais-je ? Est-ce que je continuerais à avoir le même suivi de votre part ?
  • 8  Etes-vous ouvert à des thérapies intégratives et seriez vous prêt à travailler avec d’autres médecins les pratiquants ? (Dans les thérapies intégratives ce n’est pas le patient qui s’adapte à une thérapie proposée par le médecin, c’est le médecin qui adapte les thérapies en utilisant divers outils pour s’adapter aux problématiques du patient)
  • 9  Quelle est votre expérience dans le domaine de la diététique oncologique intégrative ou la médecine intégrative en général ?
  • 10 Seriez-vous disponible et accepteriez-vous de soutenir mes choix personnels pour une médecine intégrative ?

Extrait du livre: « The Metabolic Approach to Cancer » Dr Nasha Winter, Jess Higgins Kelley. Chelsea Green Publishing 2017. Ce livre très fouillé n’est malheureusement pas traduit en français.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.