google69aa7e5f888c0f2a.html

La lettre de décembre 2016

Chère Madame, Cher Monsieur,

Chers Adhérents, Chers Amis,

 

L’année 2016 a été une année perturbée qui a généré de nombreuses difficultés. En particulier avec le site et le logiciel de gestion. Grace aux efforts d’une équipe d’informaticiens les choses reviennent à la normale progressivement. Un point reste en attente, la liste automatique des reçus fiscaux dans le panier de votre espace personnel, il est probable que cela sera au point vers mi-janvier, à défaut nous les établirons manuellement.

 

Maintenant la situation étant redevenu presque normale nous re-disposons de notre outil de communication.

 

Tout cela a-t-il eu une influence sur l’activité de l’association, certes oui, mais Gilles de La Brière et Brigitte Mougel n’ont pas cessés de répondre aux appels de détresse de nouveaux malades. Du premier Janvier au 7 décembre cela a représenté 830 nouveaux contacts avec des personnes concernées par le cancer. C’est une masse de travail considérable, car il y a aussi la poursuite des échanges avec les adhérents plus anciens (au total nous sommes plus de 2.230), dans le quotidien c’est une moyenne de 10 appels par jours, avec des pointes à 30 parfois, samedi et dimanches compris.

Nous nous efforçons de répondre aux inquiétudes des personnes qui se trouvent face à la nouvelle brutale du cancer, la peur que l’urgence imposée par le milieu médical  provoque. Nous leurs donnons explications et informations, toujours dans le cadre défini par nos fondateurs : partage de nos expériences personnelles de malades et de proche.

 

Cette année nous avons été aidé par des anciennes malades bénévoles dans la communication avec des malades (ils ou elles sont encore trop peu nombreux) et aussi dans les taches matérielles de notre administration.

 

Patrick Vilars, le trésorier de l’association remercie tous ceux qui nous soutiennent par leurs dons et par le paiement de leurs cotisations (de nombreux oublient), ce soutien avec l’abnégation des personnes qui assurent l’accueil, nous permet de répondre aux appels dans les 24 heures, sauf cas exceptionnels. Actuellement le fonctionnement quotidien de l’association repose sur 8 personnes. Nous avons évidemment besoin d’aide, mais la grande dispersion de nos adhérents, l’intense progression des contacts (nous n’étions de 40 en mai 2014, et 2200 aujourd’hui) ne nous laisse pas un instant pour organiser les promesses d’aide.

 

Nous avons aussi beaucoup besoin de retours de la part des malades qui se soignent avec le traitement métabolique, nous leur demandons de le faire spontanément et régulièrement car nous ne sommes pas en mesure d’appeler des centaines de personnes.

 

Les témoignages sont trop rares, et pourtant nous connaissons bien des gens qui sont « guéris », en tous cas en bonne santé, mais ils hésitent, la crainte diffuse de choquer, de se croire guéris alors que les oncologues attendent avec impatience la « récidive » inévitable à leurs yeux. Nous savons que le traitement métabolique du cancer marche bien et rapidement, les effets sont souvent remarquables et rapide, mais le doute est toujours là.

Une personne en soins palliatifs, c’est-à-dire en attente de la mort, après un mois n’a plus aucune tumeur ! Alors il est impossible que cela soit du à la prise de quelques gélules d’extraits de plantes. Si ce n’est pas un miracle, c’est que « ce n’était pas le cancer !», trop beau pour être vrai, et même la personne guérie doute.

Tout le monde oublie qu’avant Pasteur, la rage tuait tous les malades, et que du jour au lendemain ce ne fut plus le cas.

 

De plus en plus de médecins prennent contact avec l’association, de nombreux qui sont malades, mais aussi bien d’autres qui souhaitent aider leurs patients. La situation des médecins est difficile. Le plan cancer les a étouffé, soit ils sont généralistes, ceux qui nous contactent d’ailleurs, et ils n’ont pas le droit de soigner le cancer, une fois le diagnostic fait ils envoient le malade à l’hôpital. Là le malade se trouve face à une équipe qui doit prendre la décision des meilleurs remèdes, mais dans le cadre des « protocoles » pré établis et immuables. Les oncologues, même si certains discrètement et anonymement conseillent à certains malades de prendre contact avec notre association, forment une forteresse opaque et bien fermée.

 

Les activités de communication :

Ce mois de novembre, malgré la surcharge de travail, nous avons fait les emballages des cadeaux au magasin King Jouet de Cluses pendant trois semaines, présentant ainsi ACM à l’aide d’affiches et  de dépliants. 2 personnes ont consacrées tout leur temps à cela, aidées le week-end par deux autres.

Dimanche 11, Gilles de La Brière et Roland Mougel vont tenir un stand, tous les deux membres de notre conseil d’administration, au Marché de Noël de Mont Saxonnex.

 

La recherche : Après les essais couteux et non concluants de recherche fondamentale tentés dans le passé, il est apparu que cette recherche nécessite des dizaines ou centaines de millions, ce qui est hors de notre portée. Pratiquement nous plus besoin de préciser la portée du traitement métabolique et ses éventuelles limites ou compléments à y apporter. Nous travaillons donc à mettre en place une étude avec une équipe de vétérinaires, qui vont suivre l’action du traitement métabolique sur des chiens malades du cancer, de façon professionnelle et avec un cahier des charges précis. Vous serez informé de la mise en place de cette étude et de son évolution.

 

Molière disait : «  Presque tous les hommes meurent de leur remède et non de leur maladie ».

Nous nous disons : « Prenez votre guérison en mains. C’est le malade qui guérit et non le médecin qui le guérit »

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir. En 2017 nous serons toujours à vos côtés.

 

Joyeux Noël et Bonne Année

 

Gilles de La Brière et Patrick Vilars

2 réponses à La lettre de décembre 2016

  1. 29 Déc 2016 Bonjour !

    Je reprends contact pour m’acquitter de ma cotisation annuelle..celle en retard et la prochaine.. En priant M.de La Brière, qui m’avait si bien initié, d’excuser mes silences.Je n’ai pas de cas de malades proches à vous soumettre, les personnes approchées restant farouchement enfermées dans leurs protocoles de soins-business. Mais je suis convaincu de la réussite de vos interventions et continue la recherche de ralliements ..

    Qu’en est-il? Mais je conserve à tous ma confiance et vous souhaite une année 2017 active et de soutien fantastique ! Daniel JJ Evrard.

    • Bonjour,
      Merci de votre support qui nous renforce dans notre conviction d’être sur la bonne voie. Malgré les nombreux freins auxquels vous faites allusion nous avons de bonnes nouvelles grâce à ceux qui n’ont pas peur et qui ont réussi à suivre les recommandations. Ce n’est pas facile mais il y a un effet bouche à oreille qui fonctionne, de plus le site redevenant opérationnel permet la communication.
      Nous aimerions aider plus de personnes en 2017, c’est notre objectif et nous comptons sur tous les volontaires pour s’impliquer dans la marche de l’association.
      Meilleurs voeux.
      P.Vilars

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.