Le cancer est une maladie métabolique

Le cancer est une maladie métabolique des mitochondries, c’est ce qu’affirmait déjà Otto Warburg en 1931 lorsqu’il a reçu le Prix Nobel de Médecine. C’est cette théorie qu’a repris le Professeur Thomas N. Seyfried du département de biologie de l’Université de l’Illinois dans son livre « Cancer as a metabolic desease » et c’est enfin ce que rappelle l’écrivain scientifique américain Travis Christofferson dans son ouvrage : « Tripping over the Truth : How the metabolic theory of cancer is overturning one of medecine’s most entrenched paradigms ».

De fait, dans ce livre, de l’âge d’or scientifique allemand aux laboratoires modernes du monde entier, le lecteur est embarqué dans un voyage à travers le temps et la science sur le chemin de la lutte que livre l’humanité pour comprendre les événements cellulaires qui conspirent pour former une malignité.  « Tripping over the Truth » se lit comme un roman policier, plein de torsions et de dissimulations, d’aveuglements et de moments frappants de découverte par des hommes et des femmes. Finalement, Christofferson arrive à une conclusion qui met en évidence tout ce que nous pensions de la maladie, suggérant que la raison de l’échec actuel de la guerre contre le cancer découle d’un paradigme erroné qui classe le cancer comme une maladie exclusivement génétique.

Pour toute personne touchée par cette maladie terrifiante et les médecins qui ne savent comment la traiter, ce livre offre une perspective nouvelle et optimiste. Il explore les passionnantes thérapies non toxiques nées de la théorie métabolique du cancer. Il montre au lecteur comment la théorie métabolique redessine la carte de la bataille, en orientant les chercheurs à aborder le traitement du cancer sous un angle différent, en l’encadrant davantage comme une rééducation douce plutôt que par un combat total. Marqué par un désaccord assumé contre la révolution actuelle « ciblée » des produits pharmaceutiques contre le cancer, l’auteur met en lumière les thérapies métaboliques qui ont une caractéristique frappante qui les distingue : le potentiel de traiter tous les types de cancer car exploitant la faiblesse commune à chaque cellule cancéreuse : son dysfonctionnement métabolisme.

Pour se procurer le livre, suivre le lien sur Amazon

Leila