google69aa7e5f888c0f2a.html

Les fruits nourrissent-ils le cancer ?

fruits_nourrissent_cancerVous avez sûrement entendu dire que le sucre nourrit le cancer. Alors, vous êtes-vous déjà demandé ce qu’il en était du sucre qu’on trouve dans les fruits ? Le sucre se présente sous diverses formes dans l’alimentation. Le sucre qu’on trouve dans les fruits porte le nom de fructose. Un autre type de sucre omniprésent dans notre alimentation porte le nom de glucose.

 

Les recherches sur le cancer ont permis de constater que les cellules tumorales se nourrissent aussi bien de glucose que de fructose, mais elles utilisent ces deux sucres de façon différente. Cela pourrait expliquer les résultats de certaines études qui ont récemment fait le lien entre la consommation de fructose et le cancer du pancréas, un des cancers les plus mortels.  

 

La controverse règne actuellement concernant l’usage répandu, dans l’alimentation, du sirop de maïs à haute teneur en fructose (SGHF).  Selon la MSNBC (une chaîne d’information américaine):

 

«Les Nord-Américains consomment de grandes quantités de fructose surtout par l’intermédiaire du sirop de maïs, un mélange de glucose et de fructose qui est utilisé pour sucrer les boissons gazeuses, le pain et une multitude d’autres aliments. Les politiciens, les organismes de réglementation, les experts de la santé et l’industrie ont déjà débattu sur le sujet du sirop de maïs à haute teneur en fructose (SGHF) et les autres aliments qui en contiennent, mais il a été conclu que ces derniers ne seraient pas impliqués dans la hausse alarmante d’obésité de problèmes de santé que vivent les Américains présentement.»

 

Voici les propos du Dr. Joseph Mercola, publiés sur son site web (www.mercola.com) sur cette question:

 

A-t-on raison de dire que les sucres sont tous égaux en termes d’effets sur la santé?

 

Tôt ou tard, la science finira par régler ce débat une fois pour toutes. Cependant, il a déjà été démontré de façon évidente que le fructose, le plus souvent consommé sous forme de sirop de maïs, est beaucoup plus dangereux pour la santé que le sucre blanc ordinaire. 

 

Une recherche qui vient d’être publiée dans la revue médicale Cancer Research, démontre que la façon dont les différents sucres sont métabolisés (selon des voies métaboliques distinctes) a des conséquences majeures sur l’approvisionnement en nourriture des cellules cancéreuses et sur leur prolifération.

 

Selon les auteurs: «Les voies métaboliques du fructose et du glucose sont très différentes… Les recherches démontrent que les cellules cancéreuses peuvent aisément métaboliser le fructose pour accroître leur prolifération

 

Dans cette étude, les cellules utilisées provenaient de tissu de tumeur du pancréas, qui est considéré comme le cancer le plus mortel et qui tue le plus rapidement.

 

D’une part, les chercheurs ont observé que les cellules cancéreuses se développaient très bien dans un environnement où il y a du sucre (glucose). Cependant, les cellules utilisent le fructose pour la division cellulaire, favorisant ainsi la croissance et la propagation du cancer.

 

Selon le Dr Mercola, cette différence est d’une importance majeure! «Que vous soyez simplement intéressé à la prévention du cancer ou que vous ayez déjà un cancer, si vous désirez vivre plus longtemps, vous devriez pas minimiser l’importance de ces faits.»

 

De quelle façon le sucre nourrit-il le cancer?

 

Si vous avez le cancer, le contrôle de votre taux de sucre sanguin et d’insuline, une bonne alimentation, la pratique d’une activité physique et la gestion du stress émotionnel, sont les éléments les plus importants d’un programme de rétablissement. Ces facteurs sont tout aussi importants dans la prévention puisqu’il est connu que nous avons tous des cellules cancéreuses qui circulent dans notre corps. Il incombe à notre système immunitaire de les empêcher de se développer, de se multiplier pour former une tumeur et de se propager.

 

Cela va peut-être vous surprendre, mais la théorie selon laquelle le sucre nourrit le cancer n’est pas d’hier: elle est née il y a environ 80 ans! En 1931, un prix Nobel fût donné au Dr. Otto Warburg, chercheur allemand qui a découvert en premier que les cellules cancéreuses avaient un métabolisme énergétique différent de celui des cellules saines.

 

Les tumeurs malignes ont tendance à utiliser le glucose comme carburant, produisant de l’acide lactique comme déchet métabolique.1 La grande quantité d’acide lactique produite à la suite de la fermentation du glucose par les cellules cancéreuses est ensuite transportée au foie. Cette conversion du glucose en acide lactique génère un pH plus acide dans les tissus cancéreux, de la même manière qu’une fatigue physique générale survient lorsqu’il y a accumulation d’acide lactique dans le corps. 2 3

 

En termes plus simples, le cancer «dépense» de l’énergie, ce qui fait que vous devenez plus fatigué et que vous finissez par souffrir de malnutrition. Et le cercle vicieux continue, menant au dépérissement que vivent tant de patients cancéreux.

 

Par ailleurs, les hydrates de carbones comme le glucose et le sucrose diminuent significativement la capacité des neutrophiles à faire correctement leur travail. Les neutrophiles sont un type de globules blancs qui aident les cellules du système immunitaire à envelopper et à détruire les envahisseurs, comme les cellules cancéreuses.

 

Pour résumer, TOUTES les formes de sucre sont nuisibles à la santé en général et augmentent le risque de cancer, mais de façon légèrement différente. Le fructose cependant, semble clairement être l’un des sucres les plus nuisibles.

 

La connexion entre Fructose –> Acide Urique –> Cancer –> Risque de Maladie Chronique

 

Chose particulièrement intéressante qui a été notée dans une étude effectuée récemment, est la façon dont le fructose mène à une augmentation de la production d’acide urique lors de la prolifération des cellules cancéreuses. De fait, SEUL le fructose, et NON le glucose, fait grimper le taux d’acide urique lors de sa métabolisation.

 

Et la connexion entre le fructose, l’acide urique, l’hypertension, la résistance à l’insuline, le diabète, les maladies rénales est si clair que le niveau d’acide urique peut même être utilisé comme marqueur de la toxicité provenant du fructose – ce qui veut dire que si votre niveau est élevé, vous avez un risque plus élevé d’avoir des problèmes de santé reliés à la consommation du fructose et vous devriez donc réduire votre consommation de ce type de sucre.

 

Le Dr. Richard Johnson a écrit un des meilleurs livres qui existe sur le marché au sujet des dangers du fructose pour la santé. Le titre est The Sugar Fix, et ce livre explique comment le fructose cause une augmentation de la pression sanguine, les maladies du cœur, l’obésité, le diabète et les maladies rénales.

 

Maintenant, il est n’est pas exagéré de dire que le cancer – du moins, le cancer du pancréas – est définitivement sur la liste des maladies qui sont directement liées à la consommation excessive de fructose.

 

La grande question est maintenant: les fruits sont-ils bons ou mauvais pour nous?

 

Cette question a créé beaucoup de controverse parmi ceux qui consomment régulièrement des fruits et qui croient que cela ne s’y applique pas.

 

La plupart de ceux qui consomment de grandes quantités de fruits n’ont pas de symptômes, tout comme ceux qui ont une pression artérielle élevée. Pourtant, l’absence de symptômes ne vous assure pas que vous êtes à l’abri de certains dangers.

 

N’oubliez pas qu’un peu plus des trois quarts de la population a une résistance à l’insuline. Comment pouvez-vous savoir si vous avez une résistance à l’insuline? Si vous avez une des conditions suivantes, il est très probable que vous ayez une résistance à l’insuline:

 

  • Diabète
  • Pression artérielle élevée
  • Surplus de poids ou de graisse abdominale
  • Cholestérol élevé
  • Cancer

 

Si vous avez une résistance à l’insuline, il serait recommandé de limiter votre consommation de fructose à moins de 15 grammes par jour (voir le tableau ci-dessous). Si vous croyez que vous êtes en santé et que cette recommandation ne vous concerne pas, alors vous pourriez aisément le confirmer en mesurant votre taux d’acide urique sanguin. 

 

Si votre taux d’acide urique est plus élevé que 5,5, alors vous avez un facteur de risque et vous devriez limiter votre consommation de fructose. Plus le taux est élevé, plus le risque est élevé.

 

Gardez à l’esprit que les fruits contiennent du fructose, même s’ils contiennent également des vitamines et d’autres antioxydants qui en réduisent les effets néfastes.

 

Les jus par contre, sont presque aussi nuisibles que les sodas, puisqu’un verre de jus contient une grande quantité de fructose et que la plupart des antioxydants ainsi que la fibre sont perdus.

 

Il est important de rappeler que même si les fruits sont certainement bénéfiques, lorsque vous consommez de grandes quantités de fructose, cela affecte votre physiologie et la biochimie de votre corps. Rappelez-vous que la consommation moyenne de fructose en Amérique est de 70 grammes par jour, ce qui excède de 300% la limite recommandée de 25 grammes. 

Donc il faut être prudents avec notre consommation de fructose. Il faut comprendre que le sirop de maïs est ajouté à presque tous les aliments transformés. Donc même si vous ne consommez pas de sodas ou de fruits, mais que vous consommez beaucoup de mets transformés, il est très facile d’excéder 25 grammes par jour. N’oubliez pas que le fructose est souvent caché dans ces aliments.

 

Si vous prônez la consommation de nourriture crue, que vous avez une alimentation impeccable, que vous faites de l’exercice régulièrement, alors vous pourriez être l’exception qui peut excéder cette limite tout en restant en santé. Mais selon mon expérience, vous n’êtes qu’une exception et non la norme.

 

Conclusion: Restreindre la consommation de fructose est essentielle pour réussir un plan de traitement du cancer

 

Réduire (ou préférablement éliminer) le fructose et les autres sucres ajoutés, ainsi que les céréales dans votre alimentation, est habituellement une priorité pour éliminer le cancer, et cela pour une bonne raison:

 

En réduisant de façon significative votre consommation de fructose et d’hydrates de carbone, vous aidez votre corps à empêcher la croissance de cellules cancéreuses – peu importe le type de cancer – et vous affamez ainsi toute tumeur que vous pourriez avoir ou toute cellule en mutation qui s’apprête à devenir un cancer.

 

Cela augmentera aussi votre fonction immunitaire puisque le sucre entrave la fonction de votre système immunitaire de façon presque immédiate lorsque consommé.

 

Malheureusement, peu de patients à qui on administre des traitements conventionnels se font offrir une thérapie avec une alimentation guidée. Ils se font seulement dire de manger des «aliments santé». Je crois que plusieurs patients cancéreux pourraient voir une amélioration majeure de leurs résultats s’ils contrôlaient le carburant que les cellules cancéreuses préfèrent, soit le glucose, et s’ils évitaient le fructose afin de réduire significativement la prolifération tumorale.

 

 

Affamer le cancer – Une autre stratégie d’avenir

Une des principales caractéristiques du cancer est l’angiogénèse, ou la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins. La tumeur a besoin de sang pour croître et elle peut ainsi s’approvisionner en glucose à partir de la circulation sanguine. Mais il semble que l’angiogénèse pourrait être contrôlée en consommant des aliments qui inhibent la croissance des vaisseaux sanguins. En consommant régulièrement ces aliments, on peut effectivement affamer toute cellule cancéreuse microscopique, et prévenir qu’elle ne prolifère et devienne dangereuse.

 

Il a été démontré que le resvératrol qui est présent dans les raisins rouges par exemple, inhibe à 60% l’angiogénèse. Il y a également l’acide ellagique présent surtout dans les framboises et les grenades (ou le jus pur de grenade). Voici d’autres  aliments considérés comme ayant une action anti-angiogénique:

 

 

Ces différents aliments contiennent différents composés anti-angiogéniques potentiels. Certains aliments sont même plus efficaces que les médicaments anti-angiogéniques actuels. Ceux-ci incluent le persil et l’ail.

 

Le résultat est donc plus important si ces composés sont en synergie, dans un fruit entier, que lorsqu’ils sont pris de façon individuelle, et c’est pourquoi il est très important de privilégier une alimentation qui prône les aliments entiers, biologiques, plutôt que de continuer d’être obsédé par les nutriments individuels.

 

Il est également important de savoir que l’intolérance au fructose peut augmenter le facteur de risque provenant de ce type de sucre. Pour plus d’information à ce sujet et un tableau complet de la teneur en fructose et en glucose des aliments, voir:

 

http://www.foodintolerances.org/French/fructose-food-table.aspx

 

Voici d’autres stratégies de prévention du cancer suggérées par le Dr Mercola:

 

  1. Stabilisez votre niveau de vitamine D en vous exposant au soleil de façon sécuritaire ou en prenant un supplément à raison de 5,000 ui de vitamine D3 par jour en hiver et 2,000 en été. C’est l’une des stratégies les plus efficaces et les moins dispendieuses qui est accessible à la plupart des gens. Idéalement, vous devriez faire surveiller votre niveau de vitamine D pour vous assurer qu’il reste à un niveau thérapeutique pendant toute l’année.
  2. Utilisez des suppléments d’acides gras omega-3 d’origine animale et de bonne qualité quant au contenu en EPA et DHA. L’huile de krill est un bon choix.
  3. Faites de l’exercice. L’exercice est bénéfique, car il diminue entre autres le niveau d’insuline. Contrôler le niveau d’insuline est un des moyens les plus puissants pour réduire le risque de cancer.
  4. Utiliser un moyen de gérer les émotions. Aidez votre corps à effacer en permanence le court-circuit neurologique qui peut activer les gènes du cancer. Même le CDC (Centre de contrôle des maladies aux É.-U.) a déclaré que 85% des maladies sont causées par les émotions. Il semble que ce facteur soit encore plus important que tous les autres facteurs physiques listés ici, donc assurez-vous de bien gérer votre stress.1
  5. Mangez des légumes. Seulement 25% des gens mangent suffisamment de légumes, donc mangez autant de légumes que vous le pouvez, de préférence frais et biologiques.
  6. Maintenez un poids santé.
  7. Assurez-vous d’avoir suffisamment de sommeil.
  8. Réduisez votre exposition aux toxines environnementales comme les pesticides, les produits chimiques domestiques, la fumée de cigarette et la pollution.
  9. Faites attention à la façon dont vous préparez vos aliments. Faites bouillir, pochez ou cuisez vos aliments à la vapeur plutôt que de les faire frire ou cuire sur le barbecue, ce qui peut produire la glycation des protéines et rendre les aliments cancérogènes.

 

 

1. À ce propos, un livre comme «Les 3 émotions qui guérissent» par Emmanuel Pascal peut grandement vous aider. Voir «Boutiques / Matériel éducatif».  

 

Références:

 

  1. Warburg O. On the origin of cancer cells. Science 1956 Feb;123:309-14.
  2. Volk T, et al. pH in human tumor xenografts: effect of intravenous administration of glucose. Br J Cancer 1993 Sep;68(3):492-500
  3. Digirolamo M. Diet and cancer: markers, prevention and treatment. New York: Plenum Press; 1994. p 203

 

Source:

http://articles.mercola.com/sites/articles/archive/2010/08/27/warning–fructose-feeds-cancer-cells.aspx 

32 réponses à Les fruits nourrissent-ils le cancer ?

  1. Bonjour,

    Je m’ajoutes un peu tard à la discussion, mais j’aimerais savoir s’il existe une différence entre les glucides (Carb) et seulement les sucres en relation avec la prolifération d’un cancer?

    Ma mère est malade et j’essaie d’établir quoi couper et quoi garder. J’ai deja retirer les sucres mais je ne sais pas si je dois aussi retirer tous les autres glucides (pâte alimentaires, pain par exemple). Je me fie beaucoup les étiquettes sur les emballages à l’épicerie d’où ma question.

    Merci beaucoup!

    • Bonjour,
      Les cellules cancéreuses se nourrissent à partir des glucides (tous les glucides rapides comme les sucres et dérivés, lents comme les farines, pâtes, pomme de terre…)
      Le régime qui supprime tous les glucides s’appelle le régime cétogène. C’est un régime très difficile à tenir pour des personnes malades, il nécessite un suivi pour atteindre la cétose et prendre les bonnes quantités de lipides et protéines afin de ne pas maigrir et rester en cétose.
      Ce que nous conseillons aujourd’hui après avoir entendu les expériences de ceux qui ont essayés c’est de supprimer tout ce qui est sucre rapide de l’alimentation et faire un régime équilibré du type méditerranéen : légumes frais de saison, fruits frais de saison, assaisonnement à base d’huile d’olive, de lin. Continuer avec un peu de pain, pâtes. De la viande 1 à 2 jours par semaine, du poisson 2 jours par semaine. Acheter des aliments de bonne qualité et si possible pas de plats tout préparés.
      Bref des repas bien équilibrés pour rester en forme grâce à tous les éléments contenus dans la nourriture qui apportent ce qu’il faut au corps pour combattre les maladies.

      Ne pas oublier de faire de l’exercice physique chaque jour pour apporter l’oxygène nécessaire aux cellules saines et prévenir leur dégradation.

      Cordialement
      P.Vilars

  2. Tant qu à évoquer Warburg autant aller jusqu au bout de ses travaux.
    1- Une de ses plus importantes découverte : le sucre de canne non raffiné n est pas inverti et donc inutilisable par la cellule cancereuse en depit qu il est aussi constitué de fructose.
    2-la cellule cancereuse ne peut vivre en environnement acide . Ex avez vs déjà entendu parler de cancer des muscles par definition en acetose permanente?
    3- André Gernez a mis au point un protocole de prevention du cancer VALIDE PAR L INSERM en 1973 qui est occulté par l Etablissement car il ruinerait tout ce qui vit ( tres bien) du cancer. A voir en ligne le film qui lui est consacré.

    • Bonjour
      André Gernez ne nous est pas inconnu, malheureusement il était en avance sur son temps et ses méthodes ne rapportaient rien à Big Pharma qui courrait déjà derrière le génome et les « thérapies ciblées » dont on connait l’inefficacité sauf pour leur porte monnaie.
      Il faut que d’autres reprennent le flambeau et continue les recherches pour convaincre. Le sucre de canne non raffiné n’est pas la découverte majeure de Warburg, comme cela m’a échappé pouvez-vous me donner les références de l’article.
      Notre association utilise des données de recherche et l’expérience des malades. Nous ne cherchons pas d’exclusivité mais nous aidons les malades en répondant à leurs questions de manière active. Nous avons deux personnes au standard qui répondent au téléphone, ce que ne font pas d’autres associations. De plus nous ne vendons pas de produits, nous nous contentons d’orienter les malades vers des entreprises dont nous connaissons le sérieux et la qualité des produits.
      P.Vilars

  3. La stévia est produite en Chine, a un arrière goût amer et pleine de produits chimiques … Donc comme ersatz au sucre on peut trouver mieux, mais difficilement pire.
    Qui peut me parler du sucre de coco bio. Est-ce un bon compromis au sucre ? Merci

    • Bonjour,
      Il n’y a pas de compromis lorsqu’on parle du sucre dans le cas de cancer. Si on veut arriver à empêcher les cellules cancéreuses de se nourrir et de multiplier il faut supprimer tous les glucides de son alimentation. Il existe de très bons livres de référence à ce sujet, il y a aussi de bons livres de recettes pour conserver une alimentation équilibrée.
      Ne vous lancez pas dans un régime cétogène sans avoir pris toutes les informations et vérifié avec votre médecin si vous pouvez le faire. Si vous avez le feu vert lancez-vous sans hésiter, le régime cétogène est une première clé qui ouvre la porte vers un avenir plus serein.
      P.Vilars

  4. Il est important de souligner que les fruits des années 1950 (et avant) avaient un rapport sucre/oligo-éléments/vitamines beaucoup plus équilibré que maintenant.
    Bien sûr que les fruits sont généralement bons pour la santé, le débat n’est pas là. L’article dit : en cas de cancer, éviter le sucre, y compris le fructose, sauf dans certains cas spécifiques (baies rouges par exemple).

  5. J’en suis à mon 3ème cancer. 1988 sein, 2001 sein et 2014 endomètre avec récidives.
    J’ai toujours absorbé beaucoup de sucre par gourmandise et aussi mangé beaucoup de fruits comme recommandé…
    Et c’est depuis peu que je connais les méfaits du sucre !!!!!
    Pourquoi le corps médical, surtout oncologie, tait ce fait.
    POURQUOI ?????????????

    • Bonjour,
      L’objectif de notre association comme vous l’avez compris consiste à aider des malades du cancer en difficulté, qui ne croient plus dans les traitements conventionnels proposés par les oncologues. Pour cela nous mettons en avant une méthodologie qui a fait ses preuves sur de nombreux malades pour lesquels plus rien n’était proposé.
      L’objectif est à la fois de réduire les tumeurs cancéreuses en les empêchant de se nourrir et de s’attaquer par un traitement métabolique à la cause du mal, c’est à dire en rétablissant le bon fonctionnement des cellules dont la mitocondrie a été annihilée.
      Le régime cétogène participe à la première action en supprimant la nourriture des cellules cancéreuses : les glucides. Il ne guérit pas le cancer, il peut tout au plus l’empêcher de se développer.
      Procurez-vous le livre : Le régime cétogène contre le cancer du Pr U.Kämmerer, Dr C. Schlatterer, Dr G. Knoll chez l’éditeur Thierry Souccar.
      N’oubliez pas que ce régime est un changement complet de nos habitudes alimentaires et qu’il faut se faire suivre par un médecin qui pourra surveiller votre état général.
      Vous pouvez devenir adhérent de notre association et reprendre contact avec nous pour plus d’explication
      Patrick Vilars

        • Bonjour,
          Pour devenir membre de l’association, il suffit de remplir le bulletin d’adhésion que vous trouverez sur le site internet puis d’effectuer le règlement de 20€/an/adhérent soit sur le site internet via Paypal ou CB, soit en envoyant un chèque à l’adresse suivante : ACM, LE Bété, 74130 Mont Saxonnex. Merci pour votre soutien.

  6. J’ai eu un cancer du sein in
    situ
    Pour éviter les récidives j’applique le régime de France guillain qui préconise un petit déjeuné à bas de fruit frais, ( IG bas)d’huile et d’oléagineux
    Suis je de l’erreur totale?

    • Bonjour,
      Vous n’êtes pas dans l’erreur totale, les fruits frais sont excellents pour la santé. Si vous n’avez pas de récidive vous pouvez continuer.
      Par contre si vous craignez que les cellules cancéreuses se développent, le régime cétogène est un régime sans glucide (ou très peu) afin d’affamer ces cellules et de les faire disparaitre.
      Patrick Vilars

  7. Je suis nouveau ici mais j’y ai trouvé Jean-Marc Dupuis et le doc. Mercola dont je reçois des news letters tous les jours (Mercola en anglais ou en espagnol) et j’en suis enchanté. Sur ce sujet des fruits, le doc. Mercola en parle et il préconise de ne pas exagerer. Pour moi, comme il est salutaire et de première importance de réduire l’acidité et que les fruits y contribuent je pense que l’on peut, soit choisir les fruits qui ont le moins de sucre, soit de ne prendre qu’un ou deux fruits à la fois par jour mais en variant. Il reste tout de même un tas de légumes que l’on peut consommer crus ou cuits mais aussi en les pressant à basse vitesse pour avoir leur jus.

  8. Par contre j’ai oublié de préciser malgré que le fructose soit tout de même calorique (comme il y a pas d’effet sur l’insuline le trop plein de fructose et directement transformé en graisse), il a un effet de satiété faible et à tendance à augmenter l’appétit (ghréline), c’est pour cela qu’il fut utilisé et mélangé aux états unis avec le glucose. Pour le fructose plus de faim = plus de ventes et pour le glucose plus de sucre = plus de dépendance. C’est du marketing biochimique. Bref c’est un sucre bien plus sain que le glucose,non violent non abrasif mais à consommer tout de même avec modération (comme toutes choses)

    • Merci pour toutes ces précisions. Pour le traitement du cancer par le régime cétogène, il est conseillé de ne pas dépasser 50g de glucides par jour. Concernant les fruits il de bon de privilégier les fruits roues.

  9. Sincèrement je remets en cause ce type d’article. Il est prouvé depuis cela bien longtemps que l’espèce humaine n’a pas de caractéristique biologique physique omnivore mais plutôt végétalienne (qui consomme uniquement des végétaux). Non seulement les « vegan » ne tombent pas malade à cause d’une alimentation végétale (je le suis et je ne suis pas tombé malade depuis 4ans, depuis que j’ai commencé) parfaitement digérable (souvent sans gluten aussi) mais je crois très fermement que le fructose est excellent pour la santé contrairement au glucose au dextrose… Il y a des tas de recherches qui prouvent que le cancer est très fortement lié à l’insuline. Hors il y a une énorme fausse information dans votre article. Le fructose ne libère pas d’insuline ni de glycémie. C’est un sucre naturel contenu dans les fruits, pire il est conseillé pour les personnes diabétiques et obèses! Le fructose n’attaque pas les dents, n’attaque pas l’organisme de manière abrasive comme le sucre traditionnel. De plus je tiens à le préciser le fructose est un sucre doux parfaitement adapter à l’organisme humain, il ne créé pas non plus de dépendance comme l’effet drogue du sucre traditionnel (dommage c’est ce que recherche l’industrie agroalimentaire la dépendance).

    Je soupçonne un article voué à faire peur et à fabriquer de la désinformation. De plus cette étude est une ancienne étude privée, financée par des fonds privés (donc très louche). Pour finir il ne faut pas tout mélanger. Forcément que le fructose d’origine OGM est mauvais pour la santé comme le fait de se gaver de sucre toute la journée ou le dérèglement de la balance nutritionnelle (se nourrir mal et faire des carences en vitamines, minéraux et oligo-éléments). Bref je le dis pour les autres continuer à consommer du fructose, je le redis c’est un sucre sain. Faites vos propres recherches et voyez par vous même. Et acheter du fructose plutôt dans des magasins bio.

  10. Bonjour,
    Tout ça est très intéressant, mais il me semble que l’on passe à côté du principal: à savoir: plutôt que d’élaborer des stratégies anti-cancer, certes louables, pourquoi ne pas aller à la cause directement? Or, c’est sur ce site même que j’ai trouve ce très bel article sur le prix nobel de médecine de 1931 qui explique que la cause principale est un manque d’oxigène et une acidification des tissus, et que d’ailleurs, l’un ne va pas sans l’autre…et donc, pourquoi plutôt ne pas rectifier le terrain en priorité? d’ailleurs, il ne faut pas aller bien loin pour comprendre que l’excès de viande, de produits laitiers, de céréales, de produit chimiques, de médicaments, d’alcool, de tabac…de stress, de polution…etc etc sont acidifiants.
    Par contre, les légumes et les fruits seraint alcalinisants…mais, à propos des fruits, je reste persuadé que c’est notre principal aliment physiologique, ne sommes nous pas des primates? Mais, attention, de quels fruits parle-t-on? Des fruits ancestraux, moins sucrés et plus gras, sans doutes, et surtout, on trouve (en cherchant bien) des fruits corrects, mais la plupart des fruits vendus en supermarchés sont d’une médiocrité consterante (pour qui a goùté d’excellent fruit auparavant), cultivés dans des sol pauvres, voire innexistants, poussé par la chimie, et pire, cueillis avant maturité…et ceux là, oui, sont acidifiant également, et propablement la cause principale d’échec de certains régimes frugivores…mais il n’en reste pas moins que le fruit est le seul aliment offert par la nature qui satisfait les papilles (que nous avons reçues pour nous indiquer ce qui était adéquat ou ne l’était pas) sans artifice, cuisson, assaisonnement, et autre chimie déraisonnable…mais encore une fois la quilité des fruits est un paramètre dont on parle peu.

  11. Il est important que je dise
    je me suis permis commenter cette article car il me paraissait important de le faire .j’avais eu écho de ses recherches sur le fructoses effectué avec un faux fructose .ce qui donne donc des fausses recherches avec des faux résultats .

    Mais il faut aussi que je préciser que je vous lis depuis un moment et vous remercier pour le travail que vous faites .Beaucoup de gens ont besoins d’endroits comme le votre car en souffrance et ils ne savent pas toujours ou trouver des références sérieuses

  12. Ont peut discuter pendant des heures .mais ont peut aussi aller au plus vite et plus logique . C’est a dire , voire ce qui est établie au sujet du cancer .
    Il est maintenant prouvé scientifiquement que le cancer (et nombreuses autres pathologies) a besoin d’un climat acide .Ce qui est tout a fait normale car les pathologies arrivent quant le corps est pas au top . Et le top pour le corps c’est d’être alcalin, alors si ont deviens acide les problèmes arrivent .

    Il est prouvé quant oxygènent une cellule cancéreuse et en la mettant dans un milieux alcalin , elle s’éteint . Normale aussi puisque un corps saint est bien oxygéné et surtout alcalin , donc la cellule cancéreuse n’y trouve pas sa place .

    ALCALINO-ACIDE équilibre vital À une fonction optimale: «Si le sang se développe acide, alors ces déchets acides excédentaires doivent être déposés quelque part dans le corps. Si ce processus continue année après année, ces secteurs de façon constante augmentation de l’acidité et de leurs cellules commencent à mourir. Autres cellules dans la zone touchée peuvent survivre en devenant anormale, on appelle ces malignes. Les cellules malignes peuvent pas répondre aux commandes du cerveau. Elles subissent une division cellulaire, qui est hors de contrôle. C’est le début d’un cancer. La médecine moderne .. traite ces cellules malignes comme si elles étaient des bactéries et des virus, il utilise la chimiothérapie, la radiothérapie et la chirurgie pour traiter le cancer. Pourtant, aucun de ces traitements aidera beaucoup si l’environnement du corps continue à rester acide. «
    Dr Keiichi Morishita dans son livre, The Hidden Truth of Cancer

    Cela étant dit , faites des recherches sur les fruits et comment ils sont la meilleur façon d’alcaliniser le corps. Sans oublier de dire que la cellule cancéreuse a besoin de 20 fois plus de glucose qu’une cellule saine. A tel point que le scanner PET peut servir à voir le cancer dans un organisme, uniquement en regardant les cellules qui consomment le plus de glucose. Il est bien question de glucose et non pas de fructose .Et surement pas le fructose des essaies que vous mentionnés : fructose de maïs qui n’est qu’un mensonge , un fructose créer par l’homme et qui ne peut pas être comparé avec le fructose naturel des fruits

  13. Les fruits sont aussi dangereux que le reste des sucres, j’en sais quelque chose, je me nourrissais essentiellement de fruits bios lorsqu’on m’a diagnostiqué le cancer du sein. La chimio a fonctionné seulement à partir du moment où j’ai stoppé les sucres et où j’ai commencé un régme cétogène. très bon article. bonne continuation à toute l’équipe.
    Lola

  14. Il faut arrêter les délires « les fruits ne sont pas bon ?  » Il n’y a pas meilleure que le fruit , bien sur quant il est saint et non issus de l’industrie et de sa chimie

    de plus les recherches menés ont étaient faites avec du concentré de fructose de maïs . les scientifiques qui prétendent qu’il est idem que le fructose dans les fruits sont de mauvaises foi . Il faut vraiment avoir des intérêt avec les lobies pour pondre des articles pareils
    Bien sur mon commentaire ne serra pas enregistré

    • Je pense que l article parle de stratégies anti-cancer. Par ailleurs si on se réfère aux différentes recherches concernant par exemple le régime cétogéne, il est démontré qu’un corps qui fonctionne avec le « gras » plutot qu’avec le sucre à de meilleures chances de s’en sortir face à une maladie. Pour conclure, je ne vois pas quel lobby pourrait servir un tel article ?? les vendeurs de Stévia :o))

    • Nous n’avons aucun intérêt avec aucun lobby et nous enregistrons tous les commentaires, même s’ils sont anonymes comme le vôtre. Nous ne rejetons que les commentaires injurieux ou à caractère commercial.
      Bien à vous

      • Merci pour cet article. Je pourrai ajouter que les fruits sont (hélas) disponibles toute l’année ce qui n’était pas le cas il y 50 ans et surtout que les différentes sélections ont crée des gros fruits pleins de fructose loin des petits fruits des siècles précédents (il suffit de regarder les fossiles).

Cancel

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.