google69aa7e5f888c0f2a.html

Que valent les traitements alternatifs du cancer ?

Les traitements alternatifs du cancer sont-ils efficaces ? Une recherche sur internet fait apparaitre toute une panoplie de traitements alternatifs, dont le Traitement Métabolique que propose notre association. Presque tous ces traitements ont un point commun : ils partent de la théorie du prix Nobel de médecine Otto Warburg (qui se démarque de la théorie génétique ciblée sur laquelle se penchent tous les chercheurs), faisant du cancer une maladie métabolique ayant pour origine une inflammation.

Ainsi, la grande majorité de ces traitements cherchent à redonner de l’oxygène aux cellules malades et à modifier le pH de leur environnement pour qu’elles retrouvent un fonctionnement normal, bref à les guérir plutôt qu’à les tuer. Evidemment, pour tous les traitements la grande difficulté consiste à traiter les cellules plus vite qu’elles ne se développent. Sachant qu’on ne peut voir les tumeurs que quelques années après que le cancer ne se soit déclaré, le rythme de développement est exponentiel.

Pour arriver à cet objectif comment trier dans la panoplie de tous les antioxydants proposés sachant qu’il y en a plusieurs centaines et que de plus ils ont pratiquement tous une action « in vitro » ? Faut-il privilégier le curcuma, les noyaux d’abricot, la vitamine C en intraveineuse, l’oxygénothérapie, la cure de Breuss, les produits Beljanski, l’acide lipoïque ou d’autres ? Ou tout ça à la fois ? La réponse est difficile car ces produits ont une action similaire mais ne sont pas tous prouvés sur l’humain.

Notre expérience, a travers l’Association Cancer et Métabolisme, en écoutant les malades qui nous contactent, c’est qu’ils ont déjà essayé beaucoup de traitements : conventionnels prescrits par les oncologues et d’autres trouvés sur internet. En règle générale, si les choses paraissent aller mieux pendant un temps, les effets ne sont pas durables. Soit les cellules cancéreuses se protègent des traitements, soit les dosages sont beaucoup trop faibles pour que l’action sur les cellules puisse être pérenne. Les cellules se multiplient trop vite et les produits n’arrivent pas à rattraper le rythme.

En revanche nous constatons de façon certaine, sur le très grand nombre de malades que nous suivons, que ceux qui ont pris Sodium R Lipoate et Garcinia Cambogia ont perçu une amélioration (sans aucun effet secondaire !). Que, suite à des retours d’expériences, l’ajout de l’artémisinine a accéléré la vitesse d’action. A ce jour nous pouvons dire que, si le traitement métabolique n’est pas une potion magique, il est en tous les cas la source de plusieurs vraies améliorations, voire guérisons. La conjonction des actions de l’artémisinine (qui va casser le rythme de multiplication) et de ces anti-oxydants (qui vont guérir les cellules au fur et à mesure) va permettre de rattraper petit à petit la vitesse de multiplication des cellules cancéreuses, puis de la dépasser.

Que se passe-t-il si on ajoute aux précédents d’autres antioxydants (curcuma, etc…), l’action devrait être encore plus rapide ? Oui et non… Oui car ils agissent dans le bon sens et pour certaines personnes ça peut marcher, mais le plus souvent ce que nous remarquons, c’est que la multiplication des traitements entraîne une lassitude chez le patient et un affaiblissement de l’efficacité de l’ensemble (le cerveau et le système digestif ayant à gérer beaucoup d’informations à la fois). C’est la raison pour laquelle nous préférons proposer, pour le moment, une méthode qui semble fonctionner dans beaucoup de cas et pour la totalité des cancers, à savoir des prises ponctuelles d’artémisinine suivies par le traitement métabolique. Le tout accompagné par une nourriture saine, contrôlée, exempte de sucres rapides et par une oxygénation naturelle en faisant de l’exercice en rapport avec l’état physique.

Il est probable que dans l’avenir de nouvelles découvertes et des nouveaux retours d’expériences nous permettront de constater encore des améliorations dont il faudra tenir compte.

8 réponses à Que valent les traitements alternatifs du cancer ?

    • Bonjour
      Si vous devez faire une chimiothérapie il est parfaitement possible de continuer le traitement métabolique. Cela sera une aide à ce traitement conventionnel si il fonctionne.
      Cordialement
      P.Vilars

  1. Bonjour,
    Concernant l’artémisinine en complément du traitement métabolique, comment procéder?
    Quelles doses et combien de temps?
    Merci de toutes les informations que vous pourrez me communiquer.
    Jorge de Salonitzki

    • Bonjour,
      Pour avoir ces renseignements rapprochez vous de l’association par téléphone au 04 50 96 92 02 après vous être inscrit et payé la cotisation de 30€.
      Merci pour votre confiance
      Cordialement
      P.Vilars

  2. Bonjour, pouvez vous me communiquer les médecins en Bretagne qui suivent les recommandations du docteur Schwarz puisque celui ci ne reçoit plus de patients. Par contre il ne parle pas d’artemisinine. Peut on l’associer au traitement métabolique.
    Par ailleurs que pesez vous du protocole Beljenski, notamment avec le pao ? Merci par avance. Suite à un sarcome osseux il y a 2 ans, mon cancer évolue depuis peu avec quelques métastases pulmonaires et une seule au bassin venant d’être traitée par rayon. Mais les oncologue repoussent une éventuelle chimio ar je n’en ai eu aucune pour l’instant, à mi-avril en fonction du prochain scanner qui aura lieu à cette date. Merci pour l’adresse d’un médecin. .

    • Bonjour,
      Il n’y a aucun médecin qui recommandent le traitement métabolique officiellement pour ne pas s’exposer aux foudres de l’ordre des médecins.
      Je vous recommande de prendre contact avec l’association au 04 50 96 92 02 pour parler de vos problèmes.
      En ce qui concerne le traitement Beljenski je ne me hasarderai pas à donner un avis.
      Comme nous l’avons exprimé dans notre article nous avons les témoignages des personnes qui suivent ou ont suivi en toute liberté les recommandations que nous proposons. Notre expérience ne vient que des malades et des sources sérieuses de chercheurs connus.
      Cordialement
      P.Vilars

  3. Bonjour,

    Merci pour votre travail.
    Mon épouse connait actuellement des métastases osseuses 6 ans après un cancer du sein lourdement traité par les techniques “oficielles” (ablation + chimio + radio + hysterectomie préventive…)
    Nous recherchons donc la combinaison de tous les facteurs (alimentation, mode de vie, et traitements) qui lui permettra de trouver la meilleure voie pour elle.
    Cdt

    • Bonjour,
      Malheureusement lors du traitement conventionnel les oncologues ne préviennent pas des conséquences à plus long terme et au bout de 5 ans le ou la malade est considérée comme guérie officiellement. Les métastases osseuses après quelques années sont courantes dans le cas des cancer du sein mais on ne les surveille pas assez pour intervenir au tout début, ce qui peut se faire souvent par radiothérapie ou opération lorsque c’est débutant et accessible.
      Prenez contact avec notre centre d’appel par téléphone au 04 50 96 92 02 et nous vous donnerons les renseignements dont vous avez besoin pour tenter d’améliorer la maladie de votre femme.
      Courage et détermination sont la clé de la réussite.
      Cordialement
      P.Vilars

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.